2
1_1
Seraphin-kouakou

SERAPHIN KOUAKOU

Pour ce premier numéro de notre rubrique « l’élu à une », j’ai choisi avec raison de te présenter un jeune homme. Tu pourrais croire que je fais un culte à sa personne, mais rassures toi, ce n’est pas le cas. Imagine, un homme par qui Dieu est passé pour te tirer de la mort,best casino online un homme qui sans être ton père biologique s’est mis à ta disposition en s’oubliant parfois lui-même, un homme qui alors que tu jouais avec ta vie n’a pas eu peur de parier son nom pour toi…Un tel homme, quand tu parles de lui, c’est avec révérence, gratitude et honneur !

Dernier né d’une grande famille modeste, beau de figure et dans l’âme, le Berger SERAPHIN KOUAKOU est aujourd’hui le 1er responsable de la FRATERNITE MISSIONNAIRE DE LA SAINTE FACE ; Fraternité qui a marqué son parcours dans la foi. Il est marié depuis Février 2020 à une femme de distinction qui est sans aucun doute une couronne sur sa tête et une aide extraordinaire maman MARCELLE KOFFI épouse KOUAKOU.

Ayant fréquenté les universités CASTING et PIGIER CI, titulaire d’un BTS en Finance comptabilité et d’un DSS en Audit et contrôle de gestion, le Berger SERAPHIN a toujours été parmi les meilleurs de sa génération et obtenu ses diplômes avec brio. Son avenir, au plan professionnel et social était tout tracé sans l’ombre d’un doute. Cependant à l’âge de 16 ans environ, alors que les autres de son temps cherchaient à découvrir tous les plaisirs du monde, il fit l’expérience qui allait bouleverser à jamais toute sa vie.

C’était dans les années 2000, sa grande sœur l’inscrivit à une retraite organisée par le renouveau charismatique à l’endroit des adolescents. Le thème de cette retraite était : Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Les deux premiers jours, il les vécut sans grand intérêt ; puis à compter du troisième quelque chose commença à s’opérer en lui. Il y’avait ce silence intérieur, cette paix qui commençait à l’inonder. Toutefois, il n’avait reçu aucune parle de connaissance ou manifestation extérieure. Jusqu’au dernier jour, il est resté dans cet atmosphère au point de faire toute une journée devant le St Sacrement sans manger… « Pour la première fois de ma vie, rien n’avait plus de sens autour de moi. Je voulais juste être seul avec lui… »

Après un grave accident de la circulation qui faillit lui coûter la vie le 16 Novembre 2002 et qui le laissa avec d’énormes séquelles, il fit à Dieu un vœu qui allait engager sa destinée. C’est progressivement après cela, qu’il commença à ressentir l’appel de Dieu. Il arrive des jours où naturellement l’on commence à s’interroger sur le pourquoi de son existence ; pour cet homme encore tout jeune, la réponse semblait évidente. ‘’Si ce n’est toi Seigneur, que je loue sur cette terre, alors pourquoi je vis ? Car je suis né pour te louer’’. Par ce chant, la vocation du Berger était toute trouvée ; sa vie n’avait plus de sens qu’au service exclusif du Christ. Pendant un moment, il a même pensé que son appel était de devenir prêtre et il s’y était résolu.

Ce qui nous emmène à une autre facette de notre élu du jour : c’est un homme qui a la culture du discipolat. Il n’a pas sauté les étapes dans le ministère en se laissant conduire uniquement par le zèle. Il a appris et reçu de ses pères en payant le prix d’une discipline de vie et d’une abnégation qu’aujourd’hui il inculque à tous ceux qui évoluent sous lui. Son quotidien a très souvent été marqué de challenges quant à sa santé, mais il endurait chaque tourment avec l’assurance de montrer à Dieu son amour et sa détermination à accomplir sa volonté concernant sa vie.

Porteur d’une vision de réveil au sein de la jeunesse, suivre cet homme, l’écouter et observer sa vie, c’est tomber continuellement amoureux de Jésus et prendre plaisir à lui consacrer sa jeunesse.

Ce parcours et cette particularité de vie n’ont pas pour autant altéré sa vision simple et humble des choses, faisant de lui une personne attentive, ouverte, lente à juger et prompt à servir et à aider. Tu pourrais le croiser dans la rue et être surpris de voir qu’il ressemble autant à un homme ordinaire.

S’il y-a cependant une chose que j’aimerais que tu retiennes avec moi de cet homme, ce sont les mots qu’il a lui-même partagé avec moi alors que je préparais cette présentation : la rencontre avec Christ au cœur de l’adolescence m’a forgé et m’a fait éviter beaucoup d’erreurs. On n’est pas obligé de faire de Christ celui qui recolle juste les morceaux brisés de notre vase. On peut faire de lui celui qui nous empêche de briser notre vase. La plus belle expérience que l’on puisse faire, c’est celle de l’amour de Dieu.

Cet homme, c’est mon père spirituel, mon sycomore, mon prophète, l’homme de Dieu de ma vie.

Je finirai cette présentation en encourageant particulièrement au travers de la vie de mon père, deux catégories de personnes :

Toi jeune fille, jeune homme qui est encore vierge ou qui désire se garder des relations sexuelles avant le mariage ; c’est chose possible encore aujourd’hui. Jusqu’au mariage, ce fut la base de la relation de mon père et son épouse ! Les fruits de ce choix de vie sont une évidence jusqu’à ce jour.

Interview: Myriam Boa – 2020



L’EQUIPE

notre équipe créative

Veuillez nous contacter


Phone-alt


Facebook-f


Whatsapp


Envelope


Instagram

With an outline, the ghostwriter can lead you through

You can affordable-papers.net not anticipate what your self-published job will be enjoy.

the process of writing.